Entreprise résiliente

Un remède anti-crise

La durée et la dureté de la crise en France, ainsi que les changements de modèle qu’elle induit continuent de fragiliser les entreprises et de fatiguer beaucoup d’équipes de direction. Ils peuvent douter de leur capacité à s’en sortir.
Le corps social qu’est l’entreprise est trop souvent physiologiquement usé, parfois financièrement en danger. Un rien peut suffire à la faire basculer, seule la résilience – c’est-à-dire sa capacité à résister aux coups durs- permet de résister.

Les 3 idées développées pour renforcer la résilience :

1. Comprendre le contexte :
C’est appréhender le monde actuel dans toutes ses dimensions géo-politiques, financières, ses mutations sociologiques, culturelles et technologiques.
Les évolutions internes à l’entreprise sont à prendre en compte également, avec les nouvelles attentes du corps social, comme les nouveaux besoins des nouvelles générations.

2. Détecter les signaux faibles
Cela consiste à mobiliser les équipes pour qu’ils soient lucides face à la réalité et qu’ils puissent détecter les signaux faibles, annonceurs pour certains d’entre eux de futures menaces mais aussi d’opportunités.
Cela nécessite aussi de passer par la confrontation des points de vue, en confiance et en équipe pour aboutir à une réalité partagée.

3. Identifier des pistes d’amélioration pour une meilleure cohésion sociale
L’enjeu ici est de maintenir un lien fort entre les salariés comme les entreprises familiales savent faire, et capitaliser sur l’humain.
Ecouter, prendre en compte les signaux de la part de ses salariés ainsi que de ses clients est la clé du succès pour l’entreprise de demain.

Retrouvez l’article complet dans le document joint

Fichier(s) à télécharger: 

Partager sur :